Profil ayurvédique et Dosha, Kézako?

Selon l’ayurvéda notre santé dépend de l’équilibre entre les trois doshas, qui sont les trois énergies fondamentales. Connaitre notre profil ayurvédique nous permet de connaitre notre dosha les énergies dominantes qui nous animent. De ces énergie dépend l’équilibre de notre corps, de notre l’esprit et de notre conscience.

Toujours selon l’ayurvéda, chacun d’entre nous possède une constitution individuelle depuis la naissance. Cette constitution s’appelle prakrti en sanskrit. Elle ne change pas au cours d’une vie. Connaître sa constitution, son dosha, ou profil ayurvédique, permet d’ajuster l’ensemble de notre démarche de soin personnel à notre nature. Notre constitution peut se comprendre comme un équilibre unique entre les cinq éléments : l’air, le feu, l’eau, la terre et l’éther. Les trois doshas sont constitués par une combinaison de deux éléments chacun. Nous avons tous un, ou deux doshas dominants, très rarement trois.

Une fois que l’on a pris connaissance de son profil
ayurvédique, ou dosha dominant, nous
sommes en mesure de choisir les aliments et les plantes qui nous conviennent et
nous soutiennent ainsi que les exercices et rythmes de repos et d’activité dont
nous avons besoin. Notre dosha nous
guidera aussi vers certaines couleurs, certains sons, certaines odeurs, qui
nous sont bénéfiques pour nous équilibrer. 

Pour l’ayurvéda, les trois doshas sont présents en toute chose, dans chaque cellule, chaque molécule. Lorsqu’ils sont en équilibre, l’organisme est en bonne santé. Néanmoins, lorsqu’ils sont en déséquilibre, ils causent la maladie. L’ayurvéda a donc pour but d’équilibrer les doshas d’où l’importance de connaitre son profil ayurvédique.

Les trois doshas qui composent notre profil ayuvédique

Les trois doshas sont :

  • Vata, « ce qui souffle », associé aux éléments de
    l’air (espace) et de l’éther (mouvement)
  • Pitta, « ce qui transforme » associé aux éléments
    du feu (transformation) et de l’eau (cohésion)
  • Kapha, « ce qui lie, qui soutient ». Associé aux
    éléments eau (cohésion) et terre (densité)

Les trois doshas gouvernent notre métabolisme. Vata est responsable du catabolisme (la
dégradation des molécules), alors que kapha
au contraire est responsable de l’anabolisme (la création et construction des
cellules). Enfin, pitta est
responsable de la régulation du métabolisme.

Vata

Vata est lié à l’élément
air et à l’espace, mais c’est aussi le souffle subtil qui actionne le mouvement
et la vie. Vata est intimement liée
au prana, l’énergie vitale, qui est
l’expression la plus pure de vata. Ce
souffle, que nous associons plus facilement à l’âme dans la symbolique
judéo-chrétienne, est aussi un symbole d’intelligence. Le flux du prana est une intelligence de la vie. Il
circule entre les cellules leur permettant de communiquer. Vata est donc lié à l’intelligence et la communication.

Du point de vue
sensoriel, vata est lié à la
sensation de froid et de sec, à l’astringent et l’amer, ainsi qu’au subtil. Du
point de vue physique vata régit le
système nerveux, la circulation, la respiration ou encore l’élimination. C’est
la force active derrière le battement du cœur.

Vata est le principe du
mouvement. Lorsque vata est en
équilibre, nous ressentons de la légèreté, de la joie, et la créativité s’en
voit encouragée. Au contraire si vata est
en déséquilibre, nous ressentons de la peur, de la nervosité ou de l’anxiété.

Pitta

Pitta est avant tout lié au
feu, à la chaleur, mais aussi à l’eau. Du point de vue physique, cela se
traduit par tous les processus métaboliques, dont la régulation de notre
température, la digestion et l’assimilation. Pitta est lié à l’appétit et à la vitalité.

La fonction de
digestion ne se limite pas aux aliments terrestres, et se transpose aux
émotions. Pitta est donc lié à notre
capacité à intégrer des impressions extérieures, à « digérer » des
évènements. C’est le principe de transformation, tout comme le feu transforme
l’eau en vapeur.

Du point de vue
sensoriel, pitta est associé au chaud
et au fluide, au brûlant, au liquide, à l’huileux, au mouvement rapide, et aux
goûts âcres et acides.

Emotionnellement,
et sur le plan cognitif, lorsque Pitta
est en équilibre, notre capacité d’apprentissage et de compréhension sont à
leur apogée. Néanmoins lorsque pitta
est en déséquilibre, nous pouvons ressentir de la colère, de la frustration, de
la jalousie, voire de la haine.

Kapha

Kapha régit notre vitalité,
notre force et nos défenses. Mêlant l’eau et la terre, c’est le principe de
croissance et de synthèse. C’est l’énergie qui forme la structure du corps, le
lien qui unifie l’ensemble. C’est la force, la vigueur, ainsi que la stabilité.

Sur le plan
physique, kapha est lié au bon
fonctionnement des articulations, à la peau et au système immunitaire.

Sur le plan
sensoriel, Kapha est lourd, lent,
stable, humide, frais, huileux, visqueux, statique, sucré et salé.

Sur le plan
psychologique, lorsque kapha est en
équilibre, nous ressentons de l’amour et nous nous sentons calme. Losque kapha est en déséquilibre, il est
associé à l’attachement, la cupidité, l’envie ou la luxure.

Comprendre les doshas

Toutes les qualités contenues dans les doshas s’expriment différemment au travers de chaque personne, de sa constitution et des conditions actuelles de sa vie. Pour comprendre comment appliquer cet enseignement, prenons un exemple. Une personne dont le profil présente une forte dominante pitta, en plein été, devra se tourner vers des aliments et des activités qui lui apportent de la fraîcheur et de l’air, qualités de kapha et vata. Si au contraire cette personne se tourne vers des aliments pitta, cela peut rendre la chaleur plus difficilement supportable.

Cette attitude s’étend aussi aux couleurs et aux objets du quotidien : on préfèrera des couleurs claires et des vêtements qui laissent passer l’air (vata) en pleine canicule.

Lorsque la médecine ayurvédique se penche sur une maladie, elle établira l’origine de celle-ci en terme de déséquilibre des doshas. En cherchant à comprendre un déséquilibre des doshas, il est bon de garder en mémoire que le déséquilibre d’un dosha affectera généralement les autres.

Un déséquilibre de vata affectera pitta et kapha, car vata est le mouvement et la circulation d’énergie dont dépendent ces derniers. Si cet aspect est faible, trop fort ou bloqué, pitta et kapha ne pourront pas être équilibrés.

Trois doshas, trois âges

Les trois doshas correspondent aussi aux trois étapes de la vie : kapha est le dosha de l’enfance, pitta celui de l’âge adulte, et vata de la vieillesse. Cela est lié au fonctions métaboliques que nous venons d’évoquer.

Dans l’enfance, kapha accompagne la construction du corps et la croissance, dans l’âge adulte, pitta maintient ce corps en forme, et dans la vieillesse vata entre en jeu avec l’inéluctable procédé de détérioration. Chaque période de la vie a donc ses enjeux : les enfants se confronteront à aux désordres de kapha (rhumes, problème respiratoires, etc.) alors que les adultes feront face plus communément à des problèmes liés à pitta, et les personnes âgées rencontreront des problèmes liés à vata (arthrite, perte de la mémoire, etc.).

A chaque moment de la vie, l’équilibre du dosha de la phase que nous vivons, est à prendre en compte, à côté de notre dosha de profil.  

Les doshas exprimés par le corps

Chaque partie
du corps peut être lue en termes de dosha :
nos yeux, nos cheveux, nos dents… peuvent nous donner des informations sur
notre dosha et un éventuel déséquilibre. Ce diagnostic clinique est utilisé par
les médecins ayurvédiques.

Par exemple, des
ongles secs et cassants indiquent vata,
alors que des ongles coupants et souples indiquent pitta, et des ongles épais, brillants et polis indiquent kapha. Il en est de même pour toutes les
parties du corps, ainsi que de façon plus globale de nos émotions,
comportements et pensées.

En effet, les
correspondances vont bien plus loin que cela. En médecine ayurvédique, tout
peut être compris en termes de dosha :
une forêt, une mélodie, un rêve, une façon de s’exprimer, une pensée ou une
sensation…

Découvrez votre profil ayurvédique

Le questionnaire

Vous allez bientôt pouvoir connaître votre dosha ou profil ayurvédique en répondant à un simple questionnaire. Les questions qui vous sont posées couvrent différents aspects de l’être, du corps à la personnalité.

Inscrivez-vous via le formulaire de contact ci-dessous pour pouvoir tester






Selon votre personnalité, il se peut que l’un des trois doshas soit très dominant, ou bien que vous vous retrouviez fortement dans deux d’entre eux. Si deux doshas ont des chiffres élevés et proches, et l’un d’entre eux obtient un score très bas, prenez en compte les deux doshas forts.

Les sept profils ayurvédiques

Selon la médecine ayurvédique il y a sept profils ayurvédiques :

  • Vata
  • Pitta
  • Kapha
  • Vata-Pitta
  • Pitta-Kapha
  • Kapha-Vata
  • Vata-Pitta-Kapha

Vous pouvez donc découvrir soit un profil simple, soit
double, voir – beaucoup plus rarement – triple ! Le plus courant est
d’obtenir un seul dosha dominant. Lorsque
l’on découvre un profil double, l’un des doshas
est parfois plus fort. Par exemple, une personne peut avoir un profil Pitta dominant avec un kapha très fort en seconde position, ou
l’inverse. Il se peut également que l’on se découvre un pitta fort pour les questions physiques et un kapha fort pour les questions de personnalité.

 Bien que les doshas nous permettent de comprendre
notre constitution, deux personnes du même dosha
auront bien des différences. Ce qui les relie, c’est l’équilibre des éléments
dont ils ont été dotés à la naissance.

Votre profil ayurvédique est Vata

Généralement les personnes au profil dominant vata ont une constitution fine, et aiment l’activité et le mouvement. Comme vata est associé au froid, les personnes de ce profil ayurvédique ont souvent des difficultés à supporter de basses températures. Elles supporteront difficilement la routine, qui leur est pourtant bénéfique.  Elles ont besoin de chaleur et d’ancrage.

Votre profil ayurvédique est Pitta

Contrairement au personnes vata et kapha, les personnes à la constitution pitta ont chaud et supportent très bien le froid. Ces sont des
personnes avec un bon appétit et un bon métabolisme. Ce sont des esprits
logiques et souvent des oiseaux de nuit ! Les profils pitta recherchent généralement la réussite matérielle et peuvent
être dominants si pitta est en excès.
Ils ont besoin de calme et de frais.

Votre profil est ayurvédique Kapha

Les personnes au profil ayurvédique kapha ont une constitution physique forte. Elles peuvent avoir tendance au surpoids. De nature douce et patiente, elles ont besoin d’activité et d’exercice, et sont sensibles à l’humidité.

A la recherche de l’équilibre…

En partant du constat que le corps, l’esprit et la
conscience sont en relation constante, l’équilibre ayurvédique vise l’ensemble
de ces éléments mais également les rapports qu’ils entretiennent.

L’équilibre, pour l’ayurvéda, ce n’est pas de cultiver la même
quantité de vata, pitta et kapha. L’équilibre consiste à préserver
sa constitution natale et naturelle. C’est pourquoi les recommandations de la
médecine ayurvédique varieront complètement d’une personne à l’autre. Vata, pitta et kapha sont présents en toute chose. Lorsque l’on détecte un excès
ou un manque de l’un de ces doshas,
ce sont toutes nos habitudes qui sont analysées par l’ayurvéda :
alimentation, activité, mode de vie, etc….En équilibrant nos doshas en fonction de notre profil
ayurvédique, nous entrons en résonance avec l’équilibre des éléments et de la
nature.