La Fleur de Vie : Origines et Signification

La fleur de vie est un symbole géométrique très ancien basé sur une série de cercles de même dimension qui s’entrecroisent en rosace. On obtient une forme hexagonale, à l’intérieur de laquelle le centre de chaque cercle est positionné sur la circonférence de six cercles qui l’entourent. La fleur de vie est généralement représentée par 19 cercles mais en réalité sa représentation peut évoluer à l’infini, passant de 7 à 19 cercles, puis à 37, 61, 91, 127, etc…

Symbolique de la Fleur de Vie

Lorsque l’on réduit la fleur de vie à 7 cercles en traçant un cercle autour de la première fleur, on obtient la graine de vie. Le symbole de la fleur de vie est associé au cycle de la vie d’un arbre fruitier : la fleur devient fruit, qui contient la graine, qui tombe au sol pour germer et donner vie à un nouvel arbre.

La graine de vie

La fleur de vie contient la graine de vie (7 cercles qui s’entrecoupent entourés d’un huitième) symbole de fertilité, l’œuf de vie (7 circonférences des cercles et 6 invisibles), symbole de créativité, et le fruit de vie (13 circonférences des cercles) symbole d’énergie, ou encore l’arbre de vie, symbole d’enracinement et de vitalité.

Dans cette symbolique, le principe de vie part du centre et se déploie à l’infini. La forme rappelle aussi la division cellulaire, principe central de la vie en biologie. La fleur de vie est un motif de géométrie sacrée au caractère universel qui symbolise le renouvellement perpétuel, le cycle de la vie. Ce symbole nous rappelle que tout est relié par la structure même de la vie. La fleur de vie exprime à la fois l’énergie vitale universelle et le phénomène d’expansion de l’univers.

Origines de la fleur de vie

Traces anciennes

Ce symbole très fort semble traverser le monde, les religions et les époques. L’un de artefacts les plus anciens représentant la fleur de vie se trouve aujourd’hui au Musée du Louvre. Il date environ du 6ème siècle. C’est un seuil de porte orné d’un motif de fleur de vie, qui a été prélevé de l’entrée du temple du roi Assyrien Assurbanipal à Ninive.

D. Melchizedek et le temple d’Osiris

Selon certains auteurs la fleur de vie aurait plus de six mille ans. Deux fleurs de vie à 19 cercles ont été trouvées dans le temple d’Osiris, à Abydos en Egypte, comme documenté par D. Melchizedek dans son livre « The Ancient Secret of the Flower of life » publié en 1999. Leur datation n’est pas exacte, mais elles auraient au moins six mille ans voir beaucoup plus.

L’appellation « fleur de vie » et l’intérêt moderne pour ce symbole semblent être partiellement attribués à cette publication et au mouvement New-Age qui fait écho à ce texte. Dans son ouvrage, Melchizedek s’intéresse à des sociétés humaines disparues qui auraient eu un niveau de connaissance plus élevé que le nôtre actuellement. Il s’appuie sur l’étude des symboles et de la géométrie sacrée. Comme il le décrit, le symbole de la fleur de vie traverse le temps et les cultures.

Léonard de Vinci

Mais bien avant le mouvement New-Age, Léonard de Vinci lui consacre une place d’honneur dans de nombreuses œuvres et études. Il dessine la fleur de vie, la graine de vie et des figures géométriques dérivées comme le cube de métatron dans ses carnets de note, et en étudie l’aspect mathématique. Ces figures mathématiques d’harmonie géométrique traversent son œuvre. La fleur de vie contient tous les solides de Platon, symboles de perfection : le tétraèdre, l’octaèdre, l’icosaèdre, le cube et le dodécaèdre. Ces polyèdres sont tous contenus eux-mêmes dans le cube de métatron.

Cube de Métatron

New-Age, mystique et géométrie sacrée

Ces variations autour de la figure géométrique de la fleur de vie se retrouvent dans l’alchimie, mais aussi dans la Kabbale et l’astrologie. Par extension, pour le New Age, le cube de métatron est lié à la Merkaba, le char céleste de la Kabbale, réinterprété comme un véhicule qui permet le voyage multidimensionnel.

Métatron est aussi le nom de l’archange qui apparaît dans la mystique juive et islamique. Le lien entre la fleur de vie, la Merkaba et l’archange Métatron provient des interprétations du New-Age. De ce point de vue, la fleur de vie est un véhicule (Merkaba) qui permet d’accéder au divin, ou pour certains aux « mémoires akashiques », traces de nos manifestations dans l’éther.

Pour la géométrie sacrée, le langage de la forme géométrique connecte tous les niveaux de l’univers, de l’atome aux galaxies. La structure de la fleur de vie suit le nombre d’or si cher à la géométrie sacrée et à Léonard de Vinci. C’est une forme dont la perfection se rapproche de la nature et du l’ordre divin ou cosmique selon la croyance.

La fleur de vie dans les temples du monde

La fleur de vie orne aussi les églises et les temples chrétiens, juifs, musulmans ou bouddhistes. Elle apparaît dans l’art gothique des cathédrales européennes, sur les vestiges romains, dans les anciennes synagogues en Israël, ou sous les pattes des lions qui gardent la cité interdite de Pékin en Chine.

En Inde, à Hampi, en Italie dans les églises, à Cordoue dans la Mezquita, ou au Japon, dans des temples de confessions différentes, la fleur de vie marque de nombreux temples et lieux de culte. Du Tibet à la Grèce, en passant par l’Irlande jusque dans les jungles tropicales, de nombreux lieux sacrés possèdent une représentation de la fleur de vie.

Il existe par ailleurs plusieurs variantes du motif, même si l’appellation « fleur de vie » est, pour certains, réservée au motif original à 7 ou à 19 cercles. 

Variantes de l’art islamique

L’art islamique produit de nombreux arrangements basés sur le même principe géométrique, avec des variations quant au nombre de cercles. Cet art porte le nom de « Girih », et l’on en trouve des expressions de l’Ouzbékistan, à la Syrie, en passant par la Turquie ou l’Espagne. L’art du Girih se pratique sur le bois, le verre, la pierre, la mosaïque, ou encore le métal. On trouve le plus souvent des motifs à sept cercles comprenant une étoile à 6 ou à 12 branches mais les variations sont infinies.

La fleur de vie, support de méditation

Une représentation de la fleur de vie peut vous servir de support dans la méditation. Si vous êtes créatif, réalisez une fleur de vie par vous-même ! La réalisation d’un dessin, d’une peinture ou d’une œuvre visuelle représentant la fleur de vie permet en soi d’entrer en méditation et en contact avec la forme et son énergie vibratoire.

La création du support fait déjà partie de la méditation, comme dans la réalisation de mandalas. Si vous n’êtes vraiment pas inspiré, ou pressé, vous pouvez vous procurer des tissus imprimés, des bijoux, des impressions ou d’autres objets qui représentent la fleur de vie. On peut tout simplement imprimer une fleur de vie pour commencer. Voici pour les moins pressés le mode d’emploi pour obtenir une fleur de vie.

Comment dessiner une fleur de vie ?

Flower-construction.svg
Dessiner une fleur de vie

Pour dessiner la fleur de vie, vous avez besoin d’un compas et d’un crayon. Peut-être vous souvenez-vous avoir dessiné des rosaces à l’école primaire ? C’est le même principe ! La première étape de la fleur de vie est le cercle.

Vesica piscis

On place ensuite la pointe du compas sur n’importe quel point de la circonférence du cercle et on trace un deuxième cercle de même diamètre. On obtient ainsi la deuxième figure nommée vesica piscis ou « vessie de poisson », qui est la base de la fleur de vie.  Cette forme se retrouve dans l’art sacré chrétien, pour son lien avec la symbolique du poisson, lié à Jésus. On associe aussi la vesica piscis à l’utérus et la fertilité, ainsi qu’à la dualité.

Répétition à l’infini

On place la pointe du compas successivement à une intersection de la circonférence des deux premiers cercles, et l’on trace un troisième cercle, toujours de même diamètre. On obtient la troisième figure, trois cercles liés entre eux, qui rappelle les anneaux Borroméens.

On répète ce processus en se plaçant sur l’intersection des deux cercles précédents, jusqu’à avoir complété la fleur centrale. On obtient la graine de vie à sept cercles. En répétant l’opération en partant des cercles extérieurs on étend la fleur de vie à 19 cercles. Et ainsi de suite…on peut continuer à l’infini, de sorte à obtenir une grille. 

Méditation

L’idée de la géométrie sacrée est que, lorsque l’on contemple une forme parfaite de la nature, qui est sacrée par essence, on contemple l’ensemble de la création et l’origine de toutes choses. On se relie ainsi au sacré. De cette manière, la forme géométrique peut être utilisée comme support de méditation. Elle contient les règles de l’espace et du temps et nous relie ainsi à l’univers.

Méditation orientée et visualisation

En méditation, on peut choisir un thème sur lequel se concentrer, comme celui du cœur par exemple. Pour Melchizedek et le New Age, la fleur de vie nous aide à entrer en contact avec nous-même et avec la source de vie. En entrant dans cet espace sacré, nous sommes invités à entrer en contact avec le divin à n’intérieur de nous. 

La méditation peut aussi être axée autour d’une visualisation de la fleur de vie et des formes qu’elle contient. La visualisation nous aide à nous concentrer. Par la visualisation interne, nous donnons forme à notre univers de façon guidée.

Nous pouvons observer et donner forme au monde comme on l’entend dans cet espace privilégié. La fleur de vie et les formes de la géométrie sacrée permettent de projeter un espace-temps équilibré et universel sur l’écran de la conscience. La contemplation de ces formes équilibrées sert alors de fil et d’ancrage à la méditation.

N’oubliez pas de vous mettre à l’aise, de bien respirer, et de suspendre le flux de vos pensées, pour pouvoir entrer en contact avec vous-même. Une fois bien installé, visualisez la fleur de vie. L’exercice n’est pas toujours facile ! Vous pouvez commencer par visualiser la graine de vie à sept cercles, et étendre votre fleur de vie en expansion à partir de là. Si au contraire, vous avez de la facilité à visualiser, vous pouvez explorer les autres formes contenues dans la fleur de vie.

Propriétés d’ondes de forme de la fleur de vie

La fleur de vie est une forme considérée dynamisante et revitalisante en termes d’ondes de formes. Sa symbolique nous relie à une source de vie commune et nous rappelle notre appartenance au monde vivant. Nous sommes tous faits de la même poussière d’étoile.

Ce symbole de création et d’unité peut être consciemment utilisé pour dynamiser des espaces ou des aliments. Certaines personnes aiment placer une fleur de vie imprimée sous les aliments, ou en dessiner une sur une jarre à eau par exemple. Son énergie vibratoire est également mise à profit pour dynamiser les minéraux utilisés en lithothérapie, ou les préparations de phytothérapie, huiles essentielles et fleurs de Bach.

Formes associées à la fleur de vie

La fleur de vie peut aussi être perçue comme un agrégat de formes symboliques : elle contient la vesica piscis, les solides de Platon, le cube de métatron, l’étoile de David…Elle contient également la graine, l’œuf, le fruit, et l’arbre de vie Ces nombreuses formes offrent de nombreuses possibilités de composition et d’expansion du motif.

Fleur de Vie

La fleur de vie : un symbole universel

La fleur de vie nous relie au principe de vie universel au travers de la géométrie sacrée. Sa présence dans tant de cultures et d’époques différentes en fait un symbole de l’humanité.

En contemplant la fleur de vie, on contemple un symbole de ce qui nous relie à tous et au grand tout, au niveau cellulaire comme au niveau planétaire. Ces associations symboliques renforcent l’aura une forme géométrique déjà appréciée pour son équilibre.

De l’Egypte des pyramides à Léonard de Vinci, des temples d’Asie au New Age, la fleur de vie ne cesse de fasciner et d’inviter à la contemplation.  

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments