Le Triskel : Origines et Symbolique de ce signe mystérieux et millénaire

Le triskel, triskèle ou « triskelion », du grec τρισκέλιον, « à trois jambes », est un symbole composé de trois spirales croisées tournant dans le même sens et partageant un même centre, souvent marqué par un triangle. Ces spirales peuvent être de simples lignes, mais originellement le symbole renvoie bien à trois jambes, comme on les voit sur le drapeau de la Sicile ou de l’île de Man.

L’aspect giratoire du triskel lui donne un sens dynamique, et le lie symboliquement à la notion de cycle et au mouvement. Sa trinité peut être interprétée de plusieurs manières. Nous connaissons bien le triskel breton, ou encore irlandais, mais il existe plusieurs variantes du triskelion au travers du monde et des cultures.

Remis au goût du jour par le néo-paganisme, le triskel, souvent associé au monde celte est en réalité d’origine bien plus ancienne.

Origines du Triskel

Le Triskel en Europe

De nombreuses représentations du triskel sont datées de plusieurs milliers d’années. Les plus anciens triskels auraient environ six mille ans, ce qui en fait un symbole présent depuis le néolithique. A Malte, en Grèce, en Sicile, en Irlande, en Ecosse (île de Man) et bien sûr en Bretagne, les triskels marquent des lieux sacrés, des tombes, des pierres, des poteries, des bijoux, la monnaie et divers objets. La plupart des sites les plus anciens ont plus de cinq mille ans, comme le Cairn de Gavrini en Bretagne ou le site de Newgrange en Irlande.

De nombreux triskels plus récents datent du second âge de fer, qui s’étale de cinq cent ans avant JC jusqu’au début de notre ère. C’est la période celte. Le triskel est fortement associé à cette culture. C’est en Irlande que l’on trouve le plus grand nombre de triskels, ornant sites mégalithiques, manuscrits et objets.

Mais, il n’y a pas qu’en Irlande ou en Bretagne que le symbole est présent. On peut voir le triskel dans toutes les régions européennes marquées par le passage des Celtes, comme en Galice en Espagne par exemple. Le triskel orne également plusieurs églises et temples chrétiens, et fait partie des symboles des bâtisseurs de cathédrale.

Le Triskel en Asie

Le symbole du triskel ne se trouve pas que dans la zone celte européenne. Il existe au travers du monde sous différentes formes. En Asie, on en trouve plusieurs variantes, dont le mitsudomoe au Japon, qui orne le fronton des temples shintos et bouddhistes ou les tambours de taiko.

Au Tibet, on trouve une autre variante bouddhiste du triskel, nommée gankyil en tibétain, ou anandachakra (« roue de la joie ») en sanskrit. Il représente l’énergie primordiale et la béatitude. Il est souvent représenté avec trois couleurs, comme son alter ego coréen le sam taegeuk.

Usages modernes

Le triskel, comme bien des symboles forts, a été utilisé par divers groupes idéologiques et politiques. Il devient par exemple le symbole du parti nationaliste breton, qui en orne ses bannières et brassards dans les années quarante.

Ce n’est pas le seul parti qui s’approprie ce symbole : on retrouve le triskel dans les emblèmes néo-nazis sud-Africains. Cet usage est néanmoins marginal par rapport à la diffusion du triskel comme emblème de la culture celte.

En France, le triskel est plus généralement un symbole breton, lié au monde celte et au druidisme. Il se voit propulsé par le succès de la musique celtique et le néo-paganisme dans les années soixante-dix.

Symbolique du Triskel

Selon les archéologues, le triskel aurait été avant tout un symbole solaire. Structuré sur le chiffre trois, le triskel est au-delà de l’état de dualité. C’est un symbole cyclique et actif.

Trinités et totalité

Le triskel associe trois énergies dans son cycle. Elles peuvent être comprises de différentes manières.

Trois âges, trois temps

En tant que symbole d’énergie primordiale le triskel représente les étapes du cycle de la vie et de la mort : vie, mort et renaissance. Le triskel renvoie aussi à la réincarnation, car ses trois spirales sont composées d’une même ligne ininterrompue.

Ainsi, le triskel réunit le passé, le présent et le futur. Il est aussi associé au parcours du soleil en trois temps : lever, zénith et coucher de soleil. On peut également l’interpréter comme les trois étapes du cycle de la vie : l’enfance, l’âge adulte et la vieillesse.

Trois éléments, trois mondes, trois dieux…

Les trois composantes du triskel peuvent aussi être comprises comme des éléments :  terre, eau et feu ou air, ou alors comme des mondes : terrestre, spirituel, et divin. Ces trois mondes se retrouvent dans la mythologie celte, qui donne une importance symbolique au chiffre trois. Les trois spirales peuvent aussi correspondre aux trois dieux du panthéon celte. L’association syncrétique avec la trinité chrétienne est plus tardive.

Trois états

La trinité du triskel peut également se comprendre comme un processus de création, protection et destruction, ou renvoyer à trois états comme l’éveil, le sommeil et le rêve… Les variantes de ces interprétations sont nombreuses.

Mouvement

La triade du triskel est donc une totalité. Mais avant tout le triskel symbolise le mouvement par la dynamique des lignes. C’est un symbole de d’action, de progrès et d’enthousiasme, comme la roue, à laquelle il s’apparente. De par sa géométrie et cette association au mouvement, le triskel est employé pour dynamiser, du point de vue des ondes de forme et de la radiesthésie.

Sens de rotation

Tout comme le swastika, historiquement utilisé à la fois pour marquer les temples bouddhistes en Asie et par le nazisme, le sens giratoire du triskel est important. Un sens de rotation de gauche à droite (sens des aiguilles d’une montre), ou dextrogyre, en fait un symbole positif et pacifiste. Le sens contraire (sénestrogyre) en fait un symbole guerrier.   

Plus qu’un symbole celte et breton, le triskel a traversé des millénaires, apparaissant dans des cultures et des religions variées. Symbole universel du mouvement et du cycle de la vie, le triskel est dynamisant par essence. Il combine l’harmonie de la géométrie sacrée et une symbolique ancestrale qui nous relie aux lois de la nature. Pas étonnant que ce symbole fasse un grand retour au travers du new-Age !

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments