Les effets des Bols Tibétains sur les Chakras

 

Les chakras sont nos centres énergétiques, au nombre de sept pour les principaux, quoi que selon différentes traditions il y en existerait un plus grand nombre. Les chakras sont décrits différemment dans l’hindouisme, les bouddhismes indiens et tibétains et les tantras. Les bols tibétains ont le pouvoir d’agir sur les chakras via les fréquences qu’ils émettent.

Les ckakras sont des centres circulaires, des roues, ou des disques comme l’indique la signification du mot chakra en sanskrit : disque, soleil. L’équilibre de ces centres est fondamental à notre santé et notre bien-être dans un grand nombre de traditions spirituelles. La prise de conscience de ces centres peut se faire par le yoga et la méditation éventuellement accompagnée par les bols tibétains. En effet comme nous l’avons vu précédemment les massages ou thérapie avec bol tibétain agissent bien sur les chakras.

 

Bols tibétains et Chakras

 

Comme nous l’avons vu précédemment, les massages ou thérapies avec bols tibétains agissent sur les chakras grace aux sons et vibrations émisent.

L’équilibrage des chakras ou leur ‘alignement’ est abordé par une pléthore de thérapies énergétiques. Les vibrations fréquentielles des bols tibétains peuvent être utilisées pour leur équilibrage, dans l’idée que les chakras eux aussi ont une vibration. Cette vibration ou fréquence peut-être déséquilibrée et générer un trouble dans l’organisme.

L’expérience sonore peut être décrite sur le plan physique comme un passage fluide du son dans le corps lorsque les centres énergétiques sont équilibrés, mais légèrement désagréable, ou créant une sorte de ‘friction’ lorsqu’il existe un déséquilibre.

Il existe des thérapie d’équilibre des chakras par les bols tibétains. Dans ce type de soin le thérapeute utilise bien évidemment son ressenti mais également la réaction du patient, les modifications de sa respiration et légers mouvements observés.

Il peut choisir une fréquence pour un chakra, ou une suite de fréquence plus complexe, et revenir sur la zone où une gêne s’est manifestée jusqu’à que les vibrations y circulent de façon fluide. Il est aussi courant de pratiquer un ‘alignement’ de tous les chakras, en commençant en général par la base jusqu’à la tête. Cet alignement est similaire aux pratiques d’alignement des chakras utilisées en méditation.

 

Description des 7 Chakras principaux

 

Premier chakra : Muladhara, chakra racine

Chakra racine

Muladhara en sanskrit vient de mula : racine et adhara: base, soutien. C’est donc le chakra de la racine ou de la base. Le premier chakra est localisé au niveau du périnée, entre l’anus et les organes génitaux. Il est fondamental car c’est la porte d’entrée et le siège de l’énergie.

Par là entre et de là part la kundalini, l’énergie vitale qui va monter le long de la colonne vertébrale, telle un serpent. C’est le chakra de l’enracinement, la racine des nadis , les trois canaux énergétiques (ida, pingala et sushumna).

C’est donc le chakra de la terre. Sa couleur est le rouge, et il est représenté dans l’hindouisme par un lotus à quatre pétales. Il symbolise, par extension de son sens de « racine », l’ancrage , la stabilité, le sens de la sécurité et le foyer. C’est le chakra de la base, qui recouvre les besoins primordiaux.

Il gouverne la partie basse du corps : jambes, hanches, pieds et pelvis, ainsi que l’action et l’inaction.

On l’associe au plomb et à la planète Saturne. Son mantra est LAM, et on lui associe la note DO, qui correspond à la fréquence 256Hz dans une gamme basée sur le 432Hz pour le La et non 440Hz (toutes les fréquences dans la suite du texte sont dans la gamme basé sur un La à 432Hz).

 

2ème chakra : Svadhisthana, chakra sacré

Chakra sacré

Svadhisthana signifie le foyer, le siège du soi, là ou réside le Soi. C’est l’équivalent du hara dans la tradition chinoise. On ‘appelle le chakra sacré, chakra du hara, ou du nombril, puisqu’il se situe environ 5 cm en dessous du nombril.

C’est le siège de la sexualité, de la fertilité et de la procréation. Sa couleur est l’orange et il est représenté par un lotus à six pétales et un croissant de lune. Il est lié à l’élément de l’eau, c’est donc le siège des émotions. Il régit la sexualité, la créativité, le plaisir, l’estime de soi et les relations intimes.

Il gouverne nos hormones, les organes sexuels, la vessie et les intestins. On l’associe au fer et à la planète Mars. Son mantra est VAM, on lui associe la note Ré, qui correspond à 288Hz.

 

3ème chakra: Manipura, chakra du plexus solaire

Chakra plexus solaire

Le mot manipura signifie « la ville aux joyaux ». Manipura est le chakra du plexus solaire, celui de nos joyaux intérieurs, c’est à dire nos ressources ou notre force. Il se situe en dessous de la poitrine au niveau de la première lombaire, à l’avant du diaphragme.

Sa couleur est le jaune, comme le soleil et il est représenté par un lotus à dix pétales. C’est le centre de la volonté, de l’affirmation de soi, et de notre pouvoir d’action dans le monde. Il régit notre dynamisme et notre capacité d’accomplissement. Il est associé au feu.

C’est le chakra de l’action et de la confiance en soi, ou au contraire, s’il est en déséquilibre, de la difficulté à s’affirmer et d’être en relation avec le monde et les autres.

Ce chakra gouverne la digestion, les surrénales, le pancréas et la vésicule biliaire. On l’associe à l’étain et à Jupiter. Son mantra est RAM et on lui associe la note Mi, qui correspond à la fréquence associée de 320 Hz.

 

4ème chakra :Anahata, chakra du coeur

Chakra du coeur

Anahata se traduit par « son céleste » ou plus précisément un son produit sans que deux parties entrent en contact, donc un son pur ou divin. Ainsi se nomme le chakra du cœur, localisé à son niveau le long de l’axe central du corps.

Dans plusieurs traditions, ce chakra est double et un second chakra plus petit se situe dans le dos. C’est le chakra de l’amour, dans son sens le plus pur d’amour désintéressé, de compassion et de notre capacité à donner et recevoir.

Sa couleur est le vert (parfois accompagné du rose) et il est représenté par un lotus à douze pétales au sein duquel se situe un yantra, une étoile à six branches qui représente l’union du divin et du monde manifesté, ou encore Shiva et Shakti, les principes masculin et féminin.

Ce chakra gouverne le cœur, les poumons et le toucher. Il est associé à l’élément de l’air, à l’or et au soleil. Son mantra est YAM. On l’associe à la note Fa, proche de la fréquence associée de 341 Hz.

 

5ème chakra : Vishuddha, chakra de la gorge

Chakra gorge

Vishuddha signifie pureté en sanskrit. Le cinquième chakra est situé au niveau de la gorge, et donc nommé le chakra de la gorge. C’est celui de la communication, de l’expression de soi mais également de l’écoute.

Avoir un chakra de la gorge équilibré, c’est avoir une voix, dans tous les sens du terme. De façon plus abstraite et plus traditionnelle c’est aussi un chakra lié à la purification. Sa couleur est le bleu. Il est représenté par un lotus à seize pétales, où sont inscrites les seize voyelles du sanskrit.

Vishuddha gouverne notre système endocrinien et la thyroïde, la gorge, la mâchoire et les oreilles. Il est associé à l’éther, au cuivre et la à la planète Vénus. Son mantra est HAM. On l’associe à la note Sol qui correspond à la fréquence 384 Hz.

 

6ème chakra: Ajna, chakra du troisième oeil

Chakra du troisième oeil

Le chakra du troisième œil se nomme Ajna, que l’on peut traduire par percevoir, ou diriger (son attention). C’est l’œil de l’intuition et de l’intellect, associé à la perception, la concentration mentale et l’acuité.

Le troisième œil se loge comme son nom l’indique sur le front entre les deux yeux. Il et lié au cerveau et en particulier à l’épiphyse, siège de la clairvoyance, du sixième sens. Sa couleur est l’indigo. On le représente par un lotus blanc à deux pétales, chaque pétale correspondant aux canaux énergétiques droite et gauche (ida et pingala).

Il est associé à la lumière, à l’argent et à la lune. C’est le chakra de la vision, de la clarté. Son mantra est OM. On lui associe la note La et la fréquence de 448 Hz.

 

7ème chakra: Sahasrara, chakra couronne

Le chakra de la couronne, ou Sahasrara est représenté par un lotus à mille pétales, comme son nom sanskrit l’indique, Sahasrara signifiant « à mille pétales ».

Il se situe au sommet du crâne dans le creux de la fontanelle, à l’extrémité du canal énergétique central (sushumna). C’est le chakra de la pure conscience, de la lucidité, de la connaissance et du lien au divin et à l’univers.

Il gouverne la concentration, la pensée complexe, la musique et notre relation avec le temps et l’espace. Sa couleur est le violet. Il est associé à la planète Mercure et au métal du même nom. On lui associe soit le silence, soit le mantra OM. La note de musique qui lui correspond est le Si, correspondant à la fréquence 480 Hz.

 

L’alignement et l’équilibrage des chakras par le son repose sur l’influence des fréquences sur le corps physique énergétique. En effet, toutes les caractéristiques des chakras que nous venons de mentionner peuvent être exacerbées lorsqu’il existe un excès ou au contraire un manque d’énergie pour l’un des chakras ou plusieurs d’entre eux.

Par les fréquences sonores des bols tibétains, un travail s’exerce sur ces déséquilibres énergétiques, ouvrant parfois la voie à des processus de guérison. Si par exemple, un patient est hyperactif, un rééquilibrage du premier chakra devrait avoir pour premier effet de le faire dormir. Au contraire si le patient est dans l’inaction, le rééquilibrage du premier chakra devrait apporter de l’énergie.

Les effets produits par les fréquences sonores sont différents pour chacun et en fonction des besoins de chacun. Pour aller plus loin découvrez les pratiques de méditation avec bol tibétain.

Bonne séance !

 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments