Bol chantant tibétain 7 métaux, spécificités et utilisation

Bol tibétain 7 métaux

Il existe des bols fabriqués à partir de trois, cinq ou sept métaux principalement comme nous l’avons vu dans l’article sur l’origine et l’utilisation des bols chantants tibétains. Nous allons traiter dans cet article du bol chantant tibétain 7 métaux. Pour savoir comment faire chanter un bol tibétain, un article est dédié à ce sujet.

Les sept métaux sacrés utilisés dans la fabrication traditionnelle des bols chantants sont dans l’ordre : le cuivre, l’étain, le fer, le plomb, le mercure, l’argent et l’or. Considérés comme sacrés depuis l’Antiquité, plusieurs traditions honorent les sept métaux qu’elles associent à sept planètes.

Il est rare, mais pas impossible, de trouver des bols tibétains chantants qui comportent des quantités d’argent et d’or au-delà d’une toute petite fraction. Les bols sept métaux respecteraient l’alliage d’origine. Ainsi leur son serait plus proche du son originel.

L’alliage des sept métaux correspond à un système symbolique basé sur le chiffre sept : sept astres, sept chakras et sept jours de la semaine.

Compositions bol tibétain 7 métaux

Composition des bols tibétains 7 métaux

Découvrons les propriétés sonores, mais aussi énergétiques et symboliques des métaux qui composent les bols tibétains 7 métaux.

Cuivre

Le cuivre est associé à la planète Vénus, au vendredi et au chakra du cœur.

L’élément cuivre est nécessaire à très petite dose pour le développement de la vie. C’est le plus ancien métal utilisé par l’homme. Le cuivre est facile à travailler et malléable. Ce métal est ainsi très répandu. Sa haute conductivité en a fait un métal de choix pour les ustensiles de cuisine. De couleur rougeâtre, orangée, ou brune, on le retrouve dans de nombreux alliages.

Le cuivre a des propriétés antibactériennes. Aux 19ème siècles, les médecins utilisaient le cuivre lors des épidémies comme le choléra. Le cuivre est aussi un insecticide et un antiparasitaire entrant dans la composition de produits d’hygiène et d’entretien. En homéopathie, cuprum metallicum, les spécialistes utilisent le cuivre en gastro-entérologie, pour traiter la sphère ORL, ainsi que les spasmes et les troubles du comportement.

Le cuivre est le métal principal utilisé pour la fabrication des bols tibétains 7 métaux.

Étain

L’étain est associé à la planète Jupiter, au jeudi et au chakra du troisième œil.

Depuis l’Antiquité, on utilisait l’étain comme couche de protection pour recouvrir les ustensiles de cuivre. Il protégeait le cuivre de l’oxydation. On le retrouve dans la monnaie, la robinetterie, la sculpture… En homéopathie, stannum metallicum, les spécialistes l’utilisent pour traiter les bronchites, les toux, les migraines et les névralgies.

Fer

Le fer est associé à la planète Mars, au mardi et au chakra de la racine.

C’est sûrement le métal le plus commun dans notre environnement. Fabriqué depuis la nuit des temps, nous connaissons son importance pour nos technologies puisqu’il donne son nom à l’âge de fer, environ mille ans avant JC.

Le fer est aussi un oligoélément important pour de nombreux écosystèmes. Il est présent dans l’organisme humain, majoritairement dans le sang. On le trouve en pharmacie sous différentes formes. En homéopathie, ferrum metallicum, on le prescrit principalement pour traiter les anémies.

Plomb

Le plomb est associé à la planète Saturne, au samedi et au chakra de la couronne.

Les spécialistes classent le plomb comme toxique. Il est probablement cancérigène. Il est présent en grande quantité dans notre environnement du fait de l’exploitation industrielle. On appelle saturnisme, une intoxication au plomb.

Mercure

Le mercure est associé à la planète du même nom, au mercredi et au chakra de la gorge.

Il est lui aussi est toxique. Malgré tout, on amalgamait l’or et l’argent depuis des millénaires. On l’utilisait également dans différents remèdes. Il existe des composés mercuriques qui sont fongicides et antiseptiques c’est pourquoi on le trouvait dans des médicaments avant son interdiction partielle sur le marché.

Il entre dans la composition de certains vaccins. L’homéopathie utilise de très faibles dilutions de mercure pour soigner les intoxications aux métaux lourds.

Rassurez-vous, les quantités de plomb et de mercure sont infimes dans l’alliage des bols tibétains et ne présentent a priori pas de risque. Toutefois, nous vous déconseillons de servir de la nourriture dans les bols du fait de la présence de ces deux métaux, bien que ces mêmes bols aient servi d’écuelles pendant des siècles.

Argent

L’argent est associé à la lune, au lundi et au chakra sacré.

L’argent est un germicide, un fongicide ainsi qu’un analgésique. Dans les hôpitaux, les médecins utilisaient l’argent comme désinfectant. En homéopathie, argentum metallicum, les docteurs l’utilisent pour soigner les affections ORL, ainsi que certaines affections gynécologiques et psychologiques.

Or

L’or est associé au soleil, au dimanche et au chakra du plexus solaire.

Métal noble et inaltérable par excellence, il traverse l’histoire humaine. En homéopathie, aurum metallicum, il peut être pour soigner les troubles ORL, l’hypertension, la dépression et l’alcoolisme.

Les bols tibétains 7 métaux agissent donc sur les 7 chakras, si vous souhaitez en savoir plus sur les 7 chakras lisez notre article Les bols tibétains et les chakras.

Bol tibétain sept métaux

Pourquoi choisir un bol chantant 7 métaux ?

Un bol chantant traditionnel

Nous pouvons considérer les bols tibétains 7 métaux comme les bols chantants traditionnels. Lorsque l’on acquiert un bol tibétain, il est très important de s’intéresser à la qualité de sa fabrication et à la qualité des matières qui le composent. La qualité du son obtenu détermine la qualité des matières qui composent le bol tibétain. Par exemple, un métal mou comme le cuivre produit un son plus chaud qu’un métal dur. Le respect des alliages anciens comme ceux des bols tibétains 7 métaux permet donc d’obtenir un son proche de celui originellement émis par les bols traditionnels.

Le son pur du bol tibétain 7 métaux

Vous obtiendrez avec les métaux originaux, un son très pur. Selon les procédés traditionnels, ou encore si vous avez la chance de posséder une antiquité, vous pouvez également le remarquer. C’est aussi un son très proche du son qui a baigné bien des générations. Le son qui résonnera dans votre appartement moderne avec un bol tibétain 7 métaux sera presque le même que celui qui a résonné dans les montagnes du Népal ou du Tibet le siècle dernier.

Un objet au service d’une pratique authentique

Ainsi ce son nous relie à la longue chaîne d’êtres humains qui ont produit et écouté ce même son au travers des siècles. Cet effet psychologique est important en thérapie par les sons, où l’on reconnaît qu’il y a des sons dits familiers qui nous relient au monde et aux autres. L’objet lui-même, par sa simple présence dans notre environnement, nous relie à un ensemble de pratiques. Sa valeur esthétique, sa qualité, son poids, sa patine, la vibration des métaux qui le composent, sont tout autant d’éléments qui participent de sa valeur réelle dans notre pratique.

Faire le choix d’un alliage authentique comment celui des bols tibétains 7 métaux, c’est faire le choix d’un objet authentique, à mettre au service d’une pratique authentique. Pour savoir où acheter votre bol tibétain, nous vous conseillons notre article lié à ce sujet.

Présentation du bol tibétain 7 métaux Vibratis

4.77/5 (88 Reviews)

2 réflexions sur “Bol chantant tibétain 7 métaux, spécificités et utilisation”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *