Utiliser le pendule divinatoire en amour : peut-on poser une question d’ordre sentimental au pendule ?

Pendule question amoureuse

Est-ce que je peux utiliser le pendule divinatoire en amour ? Est-ce que je peux poser une question d’ordre amoureux au pendule ? Voilà des questions qui reviennent souvent et auxquelles il est important d’apporter un éclairage. Je vous propose d’exposer simplement mon point de vue sur ce type de question, qui porte généralement un enjeu émotionnel important.

Il est alors nécessaire de vous transmettre quelques points de vigilance pour que vous puissiez pratiquer dans la justesse.

Pourquoi il est souvent contre productif de penduler en amour ?

Le risque d’être influencé par les sentiments

L’art du pendule c’est laisser se manifester son intuition et son subconscient sans être parasité par le mental. Car celui-ci qui peut perturber le champ d’énergie. Lorsqu’il y a un enjeu émotionnel, nous avons tendance à être dans l’attente ou les projections. Nous tombons alors dans l’autosuggestion, créant une distorsion du champ d’énergie. Il est alors important de ne pas influencer son pendule.

Les réponses qui ont un enjeu personnel important seront loin d’être fiables. Elles auront tendance à nous donner les réponses que nous souhaitons.

Le risque d’être influencé par le mental

Si l’on est dans une attitude neutre et bien ancrée, la première réponse est souvent la plus fiable. Dans le doute, si vous continuez de penduler jusqu’à ce que les réponses vous conviennent, cela donne insidieusement le relais au mental et non au vibratoire. Nos réponses peuvent être illusoires et donner de faux espoirs.

Veiller à ce que les protagonistes soient consentants

Durant la pratique, il est fondamental que les protagonistes de la recherche soient au courant et consentant.
Sans attirer les foudres de la justice divine, il semble important de vous demander intérieurement si cela vous semble juste d’interroger une personne sans son autorisation, est-ce peut être une curiosité mal placée ou tout simplement un besoin d’être rassuré ?

D’où vient le besoin de penduler en amour ?

Les questions fréquentes sont de connaître les véritables intentions de l’être aimé. Mais aussi de trouver une issue ou une réponse à une situation sentimentale trouble à vos yeux.

Ce besoin irrépressible de connaître des réponses avant que la situation prenne une issue favorable ou défavorable, est une forme de contrôle pour combler cette insécurité. Le contrôle vient du mental et non du monde vibratoire.

Activation de la loi d’attraction

Comme énuméré dans plusieurs articles et vidéos autour de l’hygiène vibratoire, la loi de l’attraction est activée par nos pensées et nos émotions. Ce sont 2 ingrédients puissants pour agir et créer notre réalité. La dimension affective est un bouillon émotionnel qui nous fait grandir. Cultiver sa croissance personnelle nous apprend à mieux gérer nos émotions. Celles-ci sont souvent source d’évolution lorsqu’elles sont acceptées. Ainsi lorsque nous souhaitons nous rassurer par le biais du pendule nous sommes dans un état d’insécurité, de peur et nous vibrons l’énergie du manque. Si nous vibrons le manque, nous favorisons une réalité reflétant le manque.

« L’énergie nourrit l’objet de mon attention et de mon intention ».

Téléchargez les 52 cadrans de radiesthésie

Qu’est-ce que l’amour ?

D’après Anne Van Stappel et Marie Claire Barsotti au sujet des recherches du Dr Leonard Laskow sur les forces de guérison par l’amour appelé « Holoénergétique »

“ L’amour ne réside pas lorsque :
– Nous pouvons attendre de l’autre qu’il nous rassure pour pouvoir s’aimer
– On se soumet aux désirs de l’autre par crainte de le perdre,
– Nous ne nous exprimons pas afin d’éviter les conflits,
– Nous offrons des sacrifices inconsidérés (tout donner sans penser à soi et s’y perdre).
– On pose des actes intéressés afin d’être aimé en retour,
– Nous tentons de changer l’autre pour qu’il aille mieux et soit conforme à nos rêves,
– Nous souhaitons qu’il puisse remplir un vide existentiel,
– On accepte un amour impossible nous mettant à l’abri de l’intimité. « 

L’autre n’est pas celui qui va combler notre manque sinon nous risquons de tomber insidieusement dans la dépendance affective.
L’amour serait tantôt une simple histoire de fréquences, d’énergies qui s’harmonisent et s’amplifient mutuellement, engendrant en nous la plénitude, le sentiment d’unité.
Aimer serait de posséder le talent de créer, de maintenir vivant un lien qui nous amène à l’unité.

Retrouver une complétude

Beaucoup de traditions spirituelles nous apprennent à trouver la paix en soi. Elles apprennent aussi à s’explorer pour guérir des blessures afin de retrouver une certaine liberté intérieure, une complétude.

Retrouvez une complétude, c’est être en sécurité à l’intérieur de soi, être autonome, aimer pleinement, avoir une confiance totale en la vie. Vibratoirement nous activons la loi de l’attraction nous rentrons dans un cercle vertueux, nous offrant de nombreuses synchronicités pour parcourir notre chemin de vie en toute légèreté. Nous avons la chance à notre époque de trouver une multitude de thérapies pour soigner ses blessures : Pnl, Hypnose, Eft, Nerti, kinésiologie, psycho-chamanisme et bien d’autres…

Si aimer commençait par apprendre à s’aimer soi-même ?

Comme vous l’avez compris, de par ma clientèle, lorsque je rencontre ce genre de questionnement je l’invite à retrouver son autonomie. L’amour se développe dans la liberté et non dans l’attachement.

De par mon observation la dimension féminine, en particulier les femmes ont en elles depuis des millénaires une dépendance au masculin pour maintenir sa sécurité et sa réussite. Ce sont devenus de nos jours des croyances limitantes très ancrées dans leurs cellules, imprimées par les mémoires collectives et le transgénérationnel. Depuis quelques années, beaucoup de femmes effectuent un travail de guérison pour retrouver cette liberté intérieure tant réprimée. Cela a pour but de mieux s’aimer et mieux aimer l’autre. C’est un travail courageux qui apprend à dépasser la culpabilité, la dépendance affective et l’estime de soi.

Pendule question amoureuse

Les répercussions pour la dimension masculine, en particulier les hommes, sont de réinvestir la sphère émotionnelle qui lui a été tant réprimée. Mais aussi de la découvrir comme une force et non une faiblesse. Nous sommes dans une époque où les énergies du masculin et du féminin font un travail de fond en nous, pour une guérison éminente nous permettant d’accéder à un état d’unité que possède chaque être humain en lui.

Et le pendule dans tout ça ?

Aimer c’est au début être en insécurité, vivre ses émotions et se transformer. Utiliser le pendule divinatoire en amour répond à un besoin sous-jacent d’être rassuré. Des questions amoureuses d’ordre général me semblent saines et sans répercussion. Des questions au sujet de personnes ou situations précises me semblent plus disharmonieuses.

Le pendule en divination comme le tarot, sont de mauvais moyens de se rassurer et engendrent des questionnements sans fin creusant progressivement son insécurité.

Utiliser le pendule en amour demande une certaine vigilance à soi-même pour se préserver afin de cultiver sa foi en soi et en la vie. Activer le pouvoir de l’attraction de façon positive. Cela évite le risque de dépendance affective, lorsqu’on insiste pour penduler jusqu’à ce que la réponse nous convienne. Il est donc sage d’avoir foi en la vie et d’accepter les réponses du pendule, en adoptant une attitude détachée.

Article rédigé par Claire Guibert,
Énergéticienne & Créatrice d’objet vibratoire.

Téléchargez nos 52 Cadrans de radiesthésie

Ebook 52 cadrans de radiesthésie
4.7/5 (3 Reviews)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *