La téléradiesthésie pour l’action à distance

La téléradiesthésie

Qu’est-ce que la téléradiesthésie ? Découvrez ce sujet complexe à travers un article complet rédigé par Jean-François D., de l’Association des Amis de la Radiesthésie.

Le rayon mental et la téléradiesthésie

L’abbé MERMET que je ne vous présente pas, puisque j’estime que 99% d’entre-vous le connaissent, nous entretenait du rayon mental. (cf Comment j’opère, Editions Slatkine-Clairfontaine, Genève 1989). Ce rayon relie l’objet recherché au radiesthésiste. Quand à Antoine LUZY, créateur du pendule du même nom, dans son ouvrage : La Radiesthésie Moderne, Editions Dangles, Paris, 1943, dénommait se rayon : Rayon Capital. 

Un rayon physique demandant de la proximité

C’est vrai que ce rayon a plutôt tendance à s’orienter d’après la pensée. A la manière de la lumière et de ses photons, le rayon vient frapper le chercheur, même s’il est situé à des milliers de kilomètres. Le rayonnement traverse l’espace à la manière de la lumière émise par une étoile et qui traverse l’infini, l’espace, le vide à la vitesse record de 300 000 kilomètres par seconde. 

Ces rayons dits « physiques » s’affaiblissent selon la distance. LUZY, page 63, livre cité, nous dit que : 

 […] En effet, tout rayonnement de caractère physique : magnétique, électrique, lumineux ou autre, s’affaiblit proportionnellement au carré de la distance qu’il parcourt, ou en termes corrects on dit : l’intensité de ce rayonnement varie en raison inverse du carré de la distance, en considérant son effet, sur un plan perpendiculaire à sa direction. C’est là une loi bien connue et au moyen de laquelle on démontre pourquoi le rayonnement d’une source de lumière, même très puissante, n’est pas indéfiniment visible, à mesure qu’on s’éloigne de la source ; mais plus la puissance de la source est grande plus le rayonnement porte loin […]

On sait, en effet, que lorsqu’on observe le ciel, il peut arriver que l’étoile que nous voyons soit morte depuis des millions d’années. Mais sa lumière continue à nous parvenir. C’est l’image de cet astre que nous percevons. La lumière continue à se déplacer sans jamais s’affaiblir, ou presque. Pourquoi ? Parce que la source de lumière de cette étoile est ultra-puissante. Identique à des milliers d’explosions nucléaires. Notre bon vieux soleil est situé à 150 000 000 kms de la terre. Sa lumière nous arrive donc à la vitesse de 300 000 kms/s. Elle met alors 8 minutes pour nous parvenir. 

Une convention mentale nécessaire en téléradiesthésie

Quand nous entreprenons une recherche en radiesthésie, que ce soit sur carte ou sur le terrain, nous utilisons notre pensée. Nous pensons mentalement, presque un pléonasme, à l’objet ou à la personne que nous recherchons. Mais aussi, nous fabriquons une convention mentale qui devient automatique avec le temps. Le pendule part en giration  à droite, c’est « oui », le pendule tourne à gauche, c’est « non ». En général, si notre pensée vagabonde ou si la question est imprécise, le pendule s’arrête ou bascule d’avant en arrière en oscillations. Les oscillations de notre pendule sont aussi utilisées pour les directions. Cette pensée, ce rayon mental s’utilisent aussi bien sur le terrain que sur carte, voire sur la personne elle-même pour les guérisseurs par radiesthésie. 

Téléchargez les 52 cadrans de radiesthésie

Une pensée sans limite

Pour LUZY :

[…] La pensée est donc bien une émanation très réelle de l’esprit, projetée automatiquement vers l’extérieur dès que l’on pense à quelque chose situé hors de l’être, c’est là un phénomène indépendant de la volonté, comme le sont les fonctions physiologiques dont le déclenchement et la marche automatique assurent la régularité de la vie. […]

La pensée « antenne » mentale de l’inconscient, comme l’exprime Antoine Luzy, se retrouve sur le lieu comme elle a été émise. Cette pensée mentale n’a pas de limite dans le temps et la distance. Vous pouvez aussi bien rechercher une vieille bassinoire pleine de pièces d’or à Sidney en Australie, qu’à Paris dans les jardins de l’Elysée. Que ce soit à 15 000 km ou à 183,242 kms, le résultat sera le même. Les choses perçues reviendront chez l’opérateur – vous – à la vitesse de la lumière. Autant dire, instantanément. Sans erreur. Sans délai. Pour Luzy, il semble :

[…] qu’il y a intérêt à ce que la pensée soit effectivement dirigée vers le lieu de la recherche, d’où la nécessité d’orienter le plan sur lequel l’opérateur travaille. La pensée dirigée paraît aller plus directement au but ; cela n’est peut-être qu’une apparence, mais ayant son utilité par son caractère auto-suggestif, aidant l’opérateur à accomplir l’action radiesthésique. L’on trouve d’ailleurs chez l’homme un besoin instinctif de se tourner du côté où il adresse mentalement un appel, une prière, comme les musulmans qui prient se tournent vers La Mecque, non pour être entendus, mais pour diriger leurs pensées vers le lieu saint. […]

La pensée voyage vers son but final

Ainsi quand vous faites une recherche quelconque (objet, personne, ou autre) en téléradiesthésie, il est vivement conseillé d’orienter votre carte vers le nord géographique. (Nord géographique = Nord magnétique – 0,37°, valeur qui varie en fonction des années). Alors, est-ce le rayon capital ou mental qui nous aide à retrouver ce que nous cherchons à distance ? Dans la téléradiesthésie, la pensée s’extériorise, voyage vers son but. La pensée voyage dans l’espace et s’arrête là où se situe notre recherche. 

L’idée qu’exprimait l’Abbé Mermet, dans son ouvrage « Comment j’opère », à la page 61, n’était pas si folle pour son époque, en disant que :

[…] Il est d’usage de dire qu’ils (les corps) s’entourent d’un champ. Le champ d’un corps est la région de l’espace où se fait sentir son action. […] 

Le rayon mental de Mermet 

L’abbé Mermet fut le découvreur de plusieurs effets de la radiesthésie. Je dirais plutôt, de plusieurs rayonnements émis par l’objet recherché : Le rayon Mental, le rayon Fondamental, le rayon Lumineux et le rayon Témoin. Le rayon mental relie cet objet au pendulisant. C’est un rayon qui n’a pas de frontière, ni d’obstacle, rien ne peut l’arrêter, sinon une barrière en plomb. A tester. Ce rayon persiste même en avion. Je m’étais toujours posé la question de savoir si l’on pouvait utiliser le pendule à bord d’un avion ; la réponse me fut donnée dans un article où le Comte Henri de France effectue la recherche de ruines alors qu’il se trouve à bord d’un aéronef. Le rayon mental donne instantanément la présence, la nature, la distance exacte et la profondeur approximative de l’objet.

Une hypothèse scientifique sur la téléradiesthésie

C’est une hypothèse scientifique pour Mermet. En effet, il compare justement les ondes radiesthésiques et la téléradiesthésie avec les ondes hertziennes qui traversent l’éther, au départ de l’émetteur et sont « capturées » par le récepteur. Ces ondes hertziennes nous permettent de recevoir nos émissions radio préférées. C’est valable évidemment pour la télévision et le G.P.S qui doivent en plus en partant du satellite traverser une partie de l’espace interstellaire.

L’abbé Mermet dans les pages 69 et 70 de son ouvrage nous l’explique :

[…] La comparaison qui s’impose est celle d’un rayon lumineux. Quand vous regardez une étoile ; par exemple, l’étoile polaire. Ce n’est pas votre rayon visuel qui traverse l’espace, va se poser sur l’étoile, et revient vous renseigner. C’est l’ébranlement ondulatoire  lumineux créé par la combustion de l’étoile qui fait le voyage et vient frapper vos yeux […] Comme il faut quelques trois années à sa lumière pour franchir la distance, l’étoile polaire pourrait être éteinte depuis près de trois ans que vous la verriez encore  […] Ainsi de toutes les étoiles, même celles que nous regardons jamais, part un rayon lumineux semblable qui les relie à chacun de nous ; ce rayon ne part pas de nous, mais y aboutit  […]

Ce rayon mental est donc comparable au rayon lumineux. Il se déplace donc à la vitesse de la lumière. 

Le rayon mental travaille avec le conscient et l’inconscient

Dans l’extériorisation de la pensée, on a découvert que l’activité mentale pouvait s’exercer sur deux objectifs bien distincts. Notre rayon capital aura une double fonction. Il va travailler au sein de notre cerveau aussi bien avec le conscient qu’avec l’inconscient. 

Acte d’exploitation

Le premier objectif de mon rayon capital, dans l’extériorisation de la pensée, est un acte d’exploration. Cet acte d’exploration me facilite la perception de l’objet et sa sélection au cerveau. On est conscient de l’existence de notre recherche. Le pendule tourne. 

Acte d’influence

Le second objectif est un acte d’influence. On ressent alors à distance l’influence, soit d’un être vivant, personne ou animal, ou peut-être d’un objet chargé positivement ou négativement. Je pense à un lieu maudit ou fortement sacré. On peut dire qu’on est sur la base d’un phénomène  télépathique. Cela donne lieu à une action involontaire et inconsciente. On est dans la recherche de personnes disparues. Les idées, les pensées de cette personne nous reviennent par le même chemin qu’est ce rayon capital (ou mental) à la conscience de l’opérateur. Si, il n’y a pas de retour, ni de perception. Soit on s’est trompé de lieu, ou la personne a quitté sa position, soit la personne est décédée.

Pendule divinatoire

Quand nous pratiquons la téléradiesthésie, nous savons alors qu’il y a ce rayon capital qui nous relie à l’objet tel un fil d’Ariane nous permettant de retrouver une sortie. Ici un objet. Ce dernier, en plus peut se trouver aussi bien à 5 kilomètres de distance qu’à 15 000 kilomètres. Il peut être aussi bien  à une profondeur de 20 cm ou de 10 mètres. Pour le cas d’une personne, nous pouvons la situer grâce à sa pensée émise inconsciemment. Je rappelle qu’il  est indispensable dans le cas d’une recherche à distance d’orienter sa carte géographiquement, de posséder une photo récente de la personne ou d’avoir la description exacte de l’objet à rechercher. Le type de pendule à utiliser me demanderez-vous ? Prenez celui qui vous plaît, celui qui vous suit partout ! 

Voilà, je vous souhaite de bonnes recherches.

« Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don » -Albert Einstein

Jean-François DEREMAUX, de l’Association des Amis de la Radiesthésie

Téléchargez gratuitement les 52 cadrans de radiesthésie pour penduler

Ebook 52 cadrans de radiesthésie
5/5 (1 Review)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *