L’utilisation du Pendule pour la Radiesthésie Médicale

La radiesthésie s’appuie sur le pendule, à des fins divinatoires, ou pour détecter les ondes. Une de ses applications est la radiesthésie médicale, faisons le point sur cette pratique utilisée par certains thérapeutes !

Comment fonctionne la radiesthésie médicale ?

Il existe différentes interprétations de ce qu’il se passe lorsqu’un radiesthésiste diagnostique un patient :

  • Pour certains, il existerait une résonance entre le praticien et le patient.
  • Pour d’autres, il s’agirait d’un phénomène purement physique : le radiesthésiste détecte les ondes électromagnétiques et leurs variations.
  • Pour d’autres encore, ce serait un phénomène de l’ordre du mental.

Il s’agit peut-être d’un mélange de tous ces aspects. Chaque radiesthésiste est plus proche de l’une ou l’autre de ces interprétations en fonction de ses croyances et de sa sensibilité propre.

Il est généralement bon de consulter un radiesthésiste avec qui vous sentez que vous êtes « sur la même longueur d’onde ». Ce conseil vaut bien sûr dans tous les domaines thérapeutiques.

Il est aussi possible de penduler pour soi. Dans ce cas-là il faut être entraîné pour être capable de ne pas se laisser influencer par nos désirs inconscients. Ce discernement demande de la pratique, c’est pourquoi certains exercices au pendule sont réservés aux radiesthésistes confirmés.

Consulter un médecin ou thérapeute radiesthésiste

Tout médecin qui cherche à trouver l’origine des troubles de ses patients se trouve parfois face à des énigmes. Le médecin radiesthésiste peut interroger la source des problèmes, en s’appuyant sur ses hypothèses. Par exemple, si un patient se présente avec une douleur localisée, le médecin radiesthésiste prend contact avec la zone, ou demande au patient de prendre contact avec la zone, et pose ensuite ses questions. Il peut travailler avec une liste de questions, par exemple « Cette douleur est-elle d’origine nerveuse / musculaire / hépatique / psychologique, etc.? »

Une méthode très similaire est utilisée en kinésiologie, où le thérapeute questionne également le corps du patient, comme un réservoir de réponses qui n’ont pas forcément fait leur chemin jusqu’au mental. La kinésiologie utilise un système de question-réponse oui-non comme la radiesthésie, en interprétant le tonus musculaire du patient lors de la réponse. Elle se passe donc du pendule, mais repose sur des principes communs.

La planche de Bovis pour le diagnostic

Une planche de radiesthésie peut être utilisée pour fournir un support supplémentaire. Les planches de radiesthésie utilisent la plupart du temps un système de cadran gradué. Le cadran peut être composé de différents éléments : lettres de l’alphabet, chiffres ou unités de mesure. La planche la plus connue et la plus utilisée est la planche de Bovis, ou biomètre de Bovis, inventée en 1900.

Le cadran de Bovis se présente sous la forme d’une règle. Le but du biomètre est de mesurer la vitalité énergétique d’un être vivant ou d’un organisme. C’est donc un outil intéressant pour le thérapeute. Sur une planche de Bovis classique, les ondes varient de 0 à 18000 UB (Unité de Bovis).

La puissance vibratoire est divisée en trois échelles :

  • La première appartient au monde physique, ses valeurs varient de 0 à 10000 UB
  • La seconde appartient au monde énergétique, ses valeurs varient de 10000 à 14000 UB
  • La troisième appartient au monde spirituel, ses valeurs sont supérieures à 14000 UB.

Bovis a conduit des expérimentations en plaçant par exemple des fruits à l’extrémité du biomètre. Il avançait alors son pendule au dessus-du biomètre depuis le point zéro jusqu’à que le pendule se mette en mouvement au dessus d’une gradation. Il obtint des valeurs proches de zéro pour des fruits pourris mais des valeurs autour de 8000 à 9000 UB pour un fruit fraîchement cueilli. En répétant ses observations, il parvint à établir une unité de mesure.

Questionner son traitement

La radiesthésie médicale peut aussi être utilisée par un médecin ou thérapeute pour choisir un traitement, en faire le suivi et ajuster les dosages. Il vous est peut être déjà arrivé de sentir intuitivement qu’un traitement que l’on vous a prescrit ne vous convenait pas, ou au contraire qu’il vous convenait parfaitement. L’esprit rationnel nous donne une information, mais parfois le corps en donne une autre. Le pendule pourra mettre en évidence cette réponse du corps.

Par exemple, on peut faire l’exercice de tenir dans une main un remède, et de poser la question au pendule : « Ce remède est-il bon pour moi ? ». Il est bon de s’entraîner d’abord avec des remèdes témoins, c’est à dire dont on sait par avance quelle est la réponse attendue. Il vaut mieux consulter un radiesthésiste si vous avez des questions sérieuses.

La pratique de la radiesthésie médicale pour soi

Le pendule, utilisé seul, est une méthode exploratoire de nos propres décisions internes. Dans ce cas-là, le pendule vient amplifier une intuition déjà présente, mais à laquelle il peut être difficile d’accéder. On le conçoit alors comme une extension de soi, qui nous aide à nous interroger nous-mêmes.

Les réponses viennent le plus souvent de nous. Ainsi malgré son aspect magique, le pendule ne fait que nous renseigner sur ce que nous savons déjà. Il peut nous accompagner pour faire de bons choix, ou les valider. Il peut s’agir de nos choix de traitement mais aussi de nos choix diététiques (en mesurant la vitalité d’un aliment par exemple).

De manière générale il peut intervenir dans les choix liés à notre bien-être, pour nous aider à savoir avec quoi l’on résonne. On peut aussi l’utiliser pour accompagner l’autodiagnostic, en le plaçant par exemple au-dessus d’une zone affectée. On observe alors le comportement du pendule. S’il est immobile c’est qu’il y a peu d’énergie. Si au contraire, il est fortement agité, c’est qu’il y en a en excès.

Certains exercices avec le pendule ne requièrent pas un haut niveau d’entraînement. Néanmoins, il faut savoir maîtriser sa part de subjectivité.

La radiesthésie détecte des phénomènes parfois imperceptibles pour d’autres approches du corps et de la santé. Médecins, thérapeutes peuvent donc se servir du pendule pour le diagnostique principalement. Pour eux, le pendule est un outil de repérage et de diagnostic supplémentaire. C’est aussi un outil pour entrer en contact avec soi et mieux être à l’écoute des messages de son corps.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments